NOTRE JOLIE SÉLECTION DE NOËL !

L’huile de ricin fait-elle véritablement pousser les cheveux ?

1

Lorsqu’on lit les premiers résultats des moteurs de recherche, on peut avoir l’impression que l’huile de ricin reste une panacée en matière de cheveux. On parle du ricin pour promouvoir la repousse, contre l'alopécie, pour la beauté des cheveux, leur épaisseur, ou leur résistance. Elle est traditionnellement utilisée sur les cheveux depuis des millénaires. Ce qui laisse supposer que les humains ont trouvé un ou des effets bénéfiques à son utilisation.

L’huile de ricin est vantée par tous les sites de naturopathie pour la croissance des poils ou de la barbe mais est-ce vraiment la meilleure huile pour les cheveux ? Comment fonctionne-t-elle ? J’essaye de vous apporter un éclairage dans cet article… Letzgo ! 

Points clés :

  • L’huile de ricin possède une action sur les récepteurs de la prostaglandine.
  • Améliorer l’activation de certains de ces récepteurs augmente l’épaisseur et la pousse.
  • L’effet de l’huile de ricin n’est pas directement prouvé.
  • Les antioxydants et le massage du crâne améliorent également la circulation et la pousse des cheveux.
Sommaire (cliquable)

 

L’origine de l’huile de ricin : une huile utilisée traditionnellement pour beaucoup d'applications dont les cheveux

L’huile de ricin, aussi appelée "castor oil", provient de la plante Ricinus Communis (1). Cette plante, commune dans le continent nord-américain, est présente dans plus de 50 pays du monde entier. Elle est utilisée dans une large gamme d'activités : aussi bien en cosmétique que dans l’industrie pour les moteurs.

Ses vertus sont connues depuis bien longtemps, car les Égyptiens antiques les connaissaient déjà : les archéologues ont retrouvé des traces d’huile de ricin sur les cheveux des momies (2). Les embaumeurs les utilisaient probablement pour préserver la fibre capillaire à travers le temps, et permettre aux défunts d’emporter de beaux cheveux dans l'au-delà (bon j’extrapole un peu).

Un grand nombre de recherches existent sur les bienfaits de l’huile de ricin. Dans la revue Journal d'Ethnopharmacologie, de nombreux articles existent sur l'utilisation de l’huile de castor chez plus de 50 peuples et ethnies. Certains des usages les plus courants de l’huile de ricin restent l'entretien des cheveux, le soin des affections cutanées ou le soin des femmes enceintes (1).

Comprendre les cheveux pour comprendre les bénéfices de l’huile de ricin

Pour comprendre les bénéfices, réels ou supposés, de l’huile de ricin, il faut garder en tête que les cheveux vivent et meurent et qu'ils poussent différemment chez chacun. Une étude des laboratoires de recherche de L’Oréal montre que la vitesse de pousse et la densité des cheveux varient en fonction de son ethnie (3). Chez les Sud-Africains, la vitesse de pousse est la plus lente (~1,8 cm/semaine), alors que les Japonais possèdent la plus rapide de pousse la plus rapide (~2,8 cm/semaine).

Les cheveux sont implantés sur le crâne de manière plus ou moins dense, ou bien plus ou moins épaisse en fonction de nos origines. Dans la même étude, on montre, par exemple, que les cheveux des Chinois de Shanghai ont la densité de cheveux maximale.

Au niveau de la biologie, sans rentrer dans trop les détails, la vie du cheveu comprend quatre étapes (4):

- la phase de croissance (2-6 ans),
- la phase de transition (1-2 semaine),
- la phase de repos (5-6 semaines),
- la phase de chute, durant cette phase, le début de la phase de croissance survient dans le follicule pileux.

Avoir de beaux cheveux passe chez certain par une bonne densité capillaire. La densité de cheveux peut se mesurer de deux façons. Premièrement, comme le nombre de cheveux par centimètre carré. Deuxièmement, comme le rapport entre nombre de cheveux en phase de repos et nombre de cheveux total, on appelle ce rapport le pourcentage de télogène.

C’est important de comprendre ce pourcentage, car il varie en fonction de la durée de vie des cheveux. Si vous possédez des cheveux qui se renouvellent constamment (qui meurent beaucoup), vous en possédez beaucoup en phase de croissance, et moins en phase de repos, donc un pourcentage de télogène relativement faible. Si vous possédez des cheveux qui restent en phase de repos vous obtiendrez un pourcentage relativement plus élevé.

Qu’est-ce qui fait pousser les cheveux ? Question compliquée !

Pour avoir une belle densité capillaire, il faut donc des cheveux qui poussent et qui remplacent ceux qui tombent. Mais qu’est ce qui les fait pousser ?

Les cheveux et les cils poussent dans l’épiderme au niveau de la glande sébacée (5). Les mécanismes qui contrôlent la croissance des cheveux sont liés à la génétique et à l’environnement. Beaucoup de mécanismes biomoléculaires agissent sur la pousse des cheveux. Ils se comportent comme les rouages d’une horloge, car ils contrôlent très finement à quelle vitesse et à quelle fréquence se renouvellent les cheveux.

Parmi ces mécanismes, on va s’intéresser à un seul mécanisme parmi ceux existant. En effet, dans les années 2000, le rôle d’une enzyme, la prostaglandine a été mis en évidence pour contrôler la croissance ou la chute des cheveux (6). En effet, plusieurs types de prostaglandine existent, et produisent des effets contraires, c’est une molécule à la fois Yin et Yang, si l’on peut dire.

Par exemple, des chercheurs ont mis en évidence que la diminution de la prostaglandine D2 dans le sang est liée à la la croissance du cheveu lors de la phase de repos (alors que le cheveu ne devrait plus grandir) (7). Au contraire, c’est la diminution de la prostaglandine E2 qui serait associée à leur croissance ! Ces enzymes fonctionnent en se fixant à des récepteurs dans les cellules. Ces récepteurs existent sous plusieurs formes et possèdent des effets variés lorsqu’ils sont activés (8)

Le rôle de la prostaglandine dans la croissance du cheveu reste donc difficile à établir, car l'équilibre de tous ces rouages (de toutes ces molécules) dans l'épiderme devient complexe à établir. Cependant, dans un article sur la médicamentation contre la chute des cheveux, on apprend que les formulations pharmacologiques spécifiques qui existent et qui visent les récepteurs de la prostaglandine fonctionnent (9). Elles permettent d’augmenter l’épaisseur du cheveu, et d’améliorer la pousse.

Formuler en laboratoire des préparations spécifiques agissant sur la prostaglandine est réalisable. Mais est-ce possible d’utiliser des produits naturels comme le ricin pour obtenir les mêmes bénéfices ?

L’huile de ricin, la prostaglandine et la santé des cheveux ?

L’huile de ricin est composée à 90% d’acide ricinoléique, un acide gras long très connu (10). Cet acide gras se lie dans le corps à un récepteur de la prostaglandine, le récepteur EP. Ce récepteur existe sous diverses formes qui correspondent aussi à diverses formes de la prostaglandine.

Ce récepteur est très étudié par les médecins. Par exemple, de nombreuses études montrent que l’acide ricinoléique se lie à une forme du récepteur EP dans l’utérus, ce qui démarre le travail chez les femmes enceintes (11).

Or, ce récepteur réside aussi dans les follicules pileux sur le côté du crâne. C’est en activant ce récepteur que l’huile de ricin pourrait promouvoir la croissance des cheveux. Si je dis "pourrais", c’est que cet effet n’est pas prouvé.

Il faut savoir qu’une molécule peut activer diverses formes du même récepteur, ce qui peut entraîner des effets contraires. Il est alors difficile de savoir si l’acide ricinoléique active spécifiquement à un récepteur bénéfique à la croissance ou à la chute des cheveux.

Dans la littérature scientifique, je n’ai pas trouvé d’étude qui montre un effet direct de l’huile de ricin sur la croissance des cheveux. Cela ne veut pas dire que ce n’est pas possible, mais surtout que c’est peu étudier. Il reste encore fort à faire pour démontrer cet effet.

D’autres bénéfices de l’huile de ricin pour les cheveux.

Un médicament bien connu pour la chute des cheveux des hommes, le Minoxidil, possède un effet sur la prostaglandine en activant un des récepteurs dans le cuir chevelu (12). Les divers modes d’action de ce médicament sont, entre autres, d'activer la circulation dans le crâne, et d'agir comme un antioxydant.

Et ces propriétés-là demeurent assez facilement reproductibles par les huiles végétales. L’huile de ricin contient notoirement de la Vitamine E (les tocophérols), un antioxydant. En application sur la peau, les bénéfices des antioxydants ne sont plus à prouver (13). L’application d’huile de ricin permet donc probablement d’améliorer la fonction de dégradation des radicaux libres, et donc de préserver la jeunesse de la peau du crâne.

De plus, l'huile de ricin contient un peu de tocotriénols, une forme rare d'antioxydant. Ingéré de manière orale, le tocotriénol permet de réduire le stress oxydatif. Une étude montre que cela a un effet sur la densité de cheveux, comparé à un groupe placebo (14).

L’huile de ricin et les phytostérols

Dans l’huile de ricin, il y a aussi des molécules appelées phytostérols (15). Ces molécules comprennent le cholestérol, par exemple. Parmi ces phytostérols, le β-sitostérol, ou le bêta-sitostérol pourrait être lié à la croissance des cheveux.

Dans les années 2000, quelques articles sont sortis sur l’utilisation de cette molécule pour réduire l’activation d’un mécanisme favorisant la chute des cheveux. Une petite étude montre que l’application sur la peau de β-sitostérol permet de moins perdre de poils (16).

Depuis, quelques études ont montré que le β-sitostérol agit contre le stress chez les souris (17). Sur Reddit (un forum américain), de nombreux utilisateurs rapportent un accroissement du bien-être en utilisant cette molécule.

Or, un article récent montre que la perte de cheveux chez l’homme occidental est liée à un taux de stress, et de cholestérol élevé (18). Il est donc possible qu’en agissant sur l’anxiété, cette molécule permette de retrouver de beaux cheveux. Mais relier directement la présence de β-sitostérol dans l’huile de ricin et de meilleurs cheveux reste difficile, le β-sitostérol restant finalement assez peu étudié.

L’huile de ricin pour avoir des cheveux plus souples

Un des bénéfices d’utiliser des huiles végétales est de mieux conserver les cheveux en bonne santé. Des études passées ont montré que les huiles végétales diffusent dans le cheveu et réduisent leur déshydratation, ce qui permet une meilleure souplesse et une plus grande résistance mécanique de la fibre capillaire (19).

L’huile de ricin possède une bonne affinité avec la fibre capillaire. Après son application, cette huile se diffuse dans la fibre, ce qui permet donc d’améliorer l’hydratation du cheveu et confère une meilleure protection.

D’après moi, cet effet protecteur est important pour la densité capillaire, car qui dit une meilleure résistance mécanique dit une plus grande densité de cheveux. En préservant la longueur des cheveux en phase de repos, on permet de conserver plus longtemps sa densité capillaire.

Lutter contre le stress pour avoir de plus beaux cheveux

Les pistes scientifiques et l’expérience de millions d’utilisateurs tendent à montrer que l’huile de ricin permet d’acquérir des cheveux plus denses et plus beaux. Il n'y a qu'à voir le nombre de photos avant et après l'utilisation de l'huile de ricin. Mais est-ce totalement lié à son usage ?

Tout récemment, une étude a montré que le stress et un régime alimentaire pauvre sont corrélés à des cheveux moins denses. Pour posséder de beaux cheveux, on peut penser que lutter contre le stress et tous les effets biochimiques qu’il provoque permet d’améliorer la santé du crâne.

Une manière de lutter contre ce stress peut être de se faire masser le crâne. En 2016, des chercheurs japonais ont voulu vérifier cette hypothèse (20). En faisant des massages standardisés sur un groupe de participants masculins, les chercheurs ont pu montrer que des massages réguliers permettent d’améliorer la densité des cheveux car ils étirent certaines cellules de la peau du crâne. Lors de la phase de pousse, l’activation de mécanismes cellulaires par le massage accélère la vitesse de pousse des cheveux. Les cheveux deviennent rapidement plus longs.

Ce qui est clair, c’est que les massages du crâne demeurent un bon moyen de se déstresser. Personnellement, j’adore. La question qu’on peut se poser reste la suivante ?

Est-ce que des massages réguliers du crâne permettent de se sentir moins stressé et donc d’obtenir de plus beaux cheveux ? Probablement. Mais d’ici à ce que quelqu’un paye une équipe pour étudier cet effet, il peut se passer des années ! :)

De manière générale, si vous voulez conserver de beaux cheveux, prenez soin de vous. Le stress et le cholestérol élevés sont corrélés à de mauvaises habitudes de vie. Améliorer ces compartiments grâce à une alimentation plus riche en fibre et en minéraux ne peut pas vous faire du mal et pourra améliorer la santé de vos cheveux.

Conclusion

L'huile de ricin est une huile qui possède des bienfaits empiriquement prouvés pour les cheveux. Au niveau de la recherche, c'est moins clair. Cependant, on peut faire des liens entre l'acide ricinoléique et l'activation de récepteurs dans la peau liés à la croissance des cheveux. En tant qu'huile végétale, elle est adaptée pour maintenir la souplesse et l'hydratation des cheveux. Elle permet donc une meilleure conservation des cheveux en les préservant de la cassure. Pour des beaux cheveux, une application d'huile de ricin, et des massages réguliers permettront de lutter contre le stress et la fatigue oxydative.

Si vous m'avez lu jusqu'ici, et que le sujet vous a intéressées, n'hésitez pas à m'acheter un sérum capillaire ou un shampoing solide. Ils sont réalisés artisanalement par mes soins dans mon atelier nîmois. En attendant un prochain article, n'hésitez pas à lire d'autres publications et à vous abonner à mon Instagram @atelierslabrique.

Prenez soin de vous !

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,